Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Le surendettement en baisse dans le département

mercredi 16 février 2022 par rédaction

A l’issue de la réunion plénière de la commission de surendettement des Hautes-Pyrénées, Jean-René Nolf, directeur des Finances Publiques et président de la commission de surendettement des Hautes-Pyrénées et Philippe Bigot, directeur de la Banque de France ont annoncé une baisse du nombre de dossiers de surendettement pour 2021 soit une baisse de 18%.
« Dans le département des Hautes-Pyrénées, comme dans le reste de la France, la crise sanitaire n’a pas donné lieu à une reprise du surendettement des ménages en 2021. Cette diminution s’explique notamment par la mise en œuvre de mesures de soutien à l’activité et à l’emploi et plusieurs réformes antérieures visant à prévenir le surendettement et à améliorer l’efficacité de la procédure de traitement des dossiers.404 dossiers de surendettement ont été déposés en 2021, contre 495 en 2019, une baisse supérieure à celle du niveau national, qui est de -15% et aussi à l’échelle de la région,-14% », a indiqué Jean-René Nolf.

Philippe Bigot, directeur de la Banque de France, a expliqué que l’endettement moyen des ménages hors immobilier s’élève à 16 586€ contre 15 381€ dans la région et 16 075€ au national. Que 51% des dossiers ont fait l’objet d’un réaménagement des dettes avec un effacement partiel des créances et que 36% des procédures ont abouti à un effacement total de dettes.

Les profils des personnes surendettées sont le plus souvent des personnes isolées, des familles monoparentales dont le chef de famille est plutôt une femme. 13% des personnes surendettées sont propriétaires de leur résidence principale, 26% sont au chômage. Les employés, les ouvriers et les personnes sans activité professionnelle sont surreprésentés par rapport à leur part dans la population départementale.

Dans le courant de l’année, la Banque de France va installer une nouvelle instance qui se réunira deux fois par an : un conseil départemental de l’inclusion financière (CDIF) qui sous la présidence du directeur rassemblera les acteurs déjà présents dans la commission du surendettement et aussi des acteurs sociaux et publics qui aura pour objectif de mieux faire connaître les dispositifs de l’inclusion financière dans le département .

Nicole Lafourcade