Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Serge Sanguinet, le nouvel homme fort du F.C Lourdais XV

mardi 4 octobre 2011 par rédaction

L’assemblée générale du Football-Club-Lourdais XV qui s’est tenue vendredi soir, a été marquée par l’officialisation à la présidence, au côté de Michel Crauste, de Serge Sanguinet, généralement présenté comme le nouvel homme fort du club. Lourdais de naissance, il s’était exilé un temps au TPR. Il débarque donc au FCL avec celui qui sera son bras-droit Éric Peyrègne, nommé directeur général. Jean Ducasa, lui aussi ancien du TPR, né également à Lourdes, complète le trio. Il n’a pas de fonction précise mais ses conseils éclairés seront précieux.

Michel Crauste, président en exercice, a ouvert la réunion. Voici les grandes lignes de son intervention :

Améliorer nos structures, nos ressources financières, la formation de nos jeunes et notre jeu étaient les axes principaux que nous avions une nouvelle fois ciblés. Nous devons aujourd’hui reconnaître que ces objectifs qui deviennent de plus en plus impératif en fédérale 1 n’ont pas été atteints. Ils doivent donc obligatoirement être remis à l’ordre du jour pour réorganiser leurs structures et leur fonctionnement, recréer une cellule du développement et de suivi de nos actions de partenariat, recruter, encadrer, former nos jeunes mais aussi affirmer l’enthousiasme, la cohésion et l’efficacité de notre jeu, tout ceci pour enfin quitter l’ornière dans laquelle nous nous engluons depuis 4 ans déjà. Fort heureusement des évènements majeurs surviennent à point nommé pour crédibiliser et revaloriser ces espérances ressassées. C’est d’abord l’intégration dans le club cette saison de trois éminents dirigeants avertis, aguerris et compétents. Ce sont des Lourdais convaincus. Serge Sanguinet, Eric Peyrègne, Jean-Claude Irigoyen seront à mes côtés avec leur charisme et leur expérience, la quête des ressources financières nouvelles nécessaires, l’organisation et l’animation d’évènements pour accueillir les partenaires et les fidéliser .

Nous devons nous réjouir du succès du centenaire du FCL, un vecteur publicitaire qui nous permet de réveiller les mémoires et générer dans le cœur des supporters et dans celui des hypothétiques partenaires l’envie de nous aider et de nous soutenir pour redonner au club le lustre et la dignité qu’il mérite. C’est pourquoi dès à présent et dans la suite de ce centenaire, nous voulons dans un mouvement de grande ampleur rassembler autour du FC Lourdais le plus grand nombre d’acteurs de l’activité économique lourdaise et ceux représentant la société civile .

L’avenir du FCL XV contenu dans un projet que nous déclinons depuis 13 ans est un but qui ne sera atteint qu’à la condition de nous tourner vers des structures compétentes, rigoureuses, professionnelles. C’est pourquoi nous avons construit une SASP mise en sommeil provisoirement tant que les règles accordées aux associations resteront avantageuses. Désormais, nous allons tout de même établir une structure comparable où la compétence, l’organisation et la communication seront de rigueur .

"Petit, je rêvais d’être président du FCL". C’est sur cette confidence qu’a commencé le discours de Serge Sanguinet, une fois élu. Venu à la demande de Michel Crauste pour l’épauler à la présidence, le nouvel homme fort a voulu d’entrer montrer son autorité. Il est arrivé au club en posant ses conditions : dans un premier temps être président avec Michel Crauste et amener avec lui Eric Peyrègne et Jean Ducasa, deux dirigeants transfuges du TPR. Il a souhaité aussi que Laurent Vignalet devienne l’adjoint d’Eric Peyrègne. Et d’avertir : "J’aime les choses carrées. J’aime les constructeurs. Je serai ch...Il faudra que ça tourne." Il allait mettre ensuite l’accent sur l’importance de la formation qu’il aimerait confier à Jean-Claude Bessouat. On écoute sur l’audio ci-dessous la suite de son intervention :

MP3 - 2.7 Mo

Puis, la parole a été donnée à Eric Peyrègne que l’on peut écouter ci-dessous :

MP3 - 3 Mo

10  : c’est le nombre de membres actifs présents ou représentés à jour de leur cotisation qui ont été recensés ce soir-là. Suffisant pour délibérer puisque le nombre de présents requis devait être égal au quart des membres actifs du club, au nombre total de 22 dirigeants pour la saison 2010/2011.

A à J : Les dirigeants rééligibles de la lettre A à la lettre J conformément à l’article 10 prévoyant le renouvellement par moitié tous les deux ans des dirigeants ont été encouragés (à main levée) à reprendre du collier.

Artiganave a été fidèle à son habitude lorsqu’il intervient dans les assemblées générales du FCL. Le maire de Lourdes s’en prend toujours à quelqu’un ou à quelque chose. Il y a deux ans au palais des congrès, ses propos avaient été mal perçus par les bénévoles du club auxquels il reprochait un manque de professionnalisme. Cette fois, il a fustigé un (ex ?) membre du comité directeur qu’il n’a pas cité puisqu’il était absent. Beaucoup, à l’issue de cette assemblée, s’interrogeaient : de qui s’agissait-il ? Avec notre confrère Michel Corsini, on a trouvé et on a pu ainsi éclairer les curieux.

• "Le FCL n’appartient à personne !". Ils sont deux à l’avoir souligné : Michel Crauste d’abord, Arti-la-Censure ensuite. Ce dernier s’est défendu d’avoir tiré la couverture à lui à l’occasion du centenaire du FCL. Il ne réussira pas à convaincre les anciens qui ont œuvré durant de longs mois à la préparation de cet évènement. A eux, on ne leur raconte pas des balivernes.

200  : c’est le nombre de partenaires qui ont rejoint le FCL. Si le terme de partenaires n’est pas galvaudé, il faut tirer un coup de chapeau au trio de dirigeants qui les ont trouvés sur le plan local et au-delà du département.

Communication  : c’est un secteur où on attend avec curiosité de voir comment ça va se passer. Jeudi dernier, au restaurant Le Viscos, à Saint-Savin, le FCL avait convié une cinquantaine de partenaires potentiels. Un seul média (de presse écrite) avait été convié par le club pour couvrir la soirée. Bizarrement, ça rappelle certaines invitations sélectives du gala VIP du centenaire. Autre étonnement en matière de communication : celui qui est chargé des relations avec la presse a la particularité de piger pour un groupe de presse régional et pour un site internet ! On peut donc douter de son impartialité. Enfin, on n’évoquera pas le côté amusant avec la personne qui filmera les matchs du FCL. Mathieu Trille devrait être regretté, car son professionnalisme était unanimement reconnu.

Composition du conseil d’administration : Présidents : Michel Crauste et Serge Sanguinet ; vice-présidents : Jean-Claude Irigoyen, Michel Hauser, Jean-Pierre Garuet, Jean-Pierre Armengaud, Philippe Rancoule ; Directeur général : Eric Peyrègne ; Directeur général adjoint : Laurent Vignalet ; Secrétaire général : Henri Dulau.

6  : c’est le nombre de commissions qui seront mises en place, à savoir :

- la commission administrative (Président Henri Dulau) ;

- la commission des finances (Président Jean-Claude Irigoyen),

- la commission sportive (Serge Sanguinet, Eric Peyrègne et Michel Crauste) ;

- la commission formation (Lulu Manterola et Jean-Claude Bessouat) ;

- la commission sociale, partenariat, évènementiel (Philippe Rancoule, Eric Peyrègne, Laurent Vignalet) ;

- la commission médicale (Khalid Boussif)