Les infos de Lourdes et du Pays de Lourdes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         

Etape 11 - La Flamme a tutoyé les nuages dans les Hautes-Pyrénées

dimanche 19 mai 2024 par Rédaction

La foule est venue en nombre en cette veille de jour férié pour accueillir la Flamme Olympique lors de son voyage dans les Hautes-Pyrénées. Avec ses vallées, ses plaines et ses montagnes, ce territoire a offert un écrin naturel et préservé pour cette onzième étape. Pancartes et applaudissements ont accompagné la Flamme le long des routes ce dimanche 19 mai. Une centaine de Porteurs se sont relayés depuis le sommet du Pic du Midi de Bigorre, en passant par Lourdes, Bagnères-de-Bigorre, Lannemezan jusqu’à Tarbes. Le sport était à nouveau fièrement représenté, parmi les athlètes les plus connus, Céline Dumerc, Valérie Nicolas… Et pour clore cette journée, la basketteuse Isabelle Yacoubou a allumé le Chaudron à l’Usine Escalade de Tarbes.

 

La Flamme a également rendu un hommage vibrant à Bernard Lapasset, l’un des plus grands artisans du projet Paris2024 ces dix dernières années. Coprésident du Comité de Candidature aux côtés de Tony Estanguet de 2015 à 2017, puis Président d’Honneur du Comité d’Organisation à partir de 2018, il a joué un rôle crucial dans la réalisation de ce rêve Olympique. Il reste avant tout un homme de sport, ayant permis au rugby français et international d’entrer dans une ère nouvelle. Quelle émotion donc, de voir la Flamme passer chez les Lapasset à Louit, dans les mains d’Etienne Thobois, son ami et Directeur général de Paris 2024, de Philippe Lapasset, son frère, de Isabelle Hélias, sa fille, et enfin d’Arthur et de Maëlys Lapasset, ses petits-enfants.

La Flamme à la conquête des sommets des Hautes-Pyrénées

Après son passage sur le sommet du Canigo et sa visite au château de Peyrepertuse, la Flamme a tutoyé les nuages à 2 876 mètres d’altitude. Ce début de journée avait de quoi donner le vertige. Bernard Hinault, ancien cycliste français et quintuple vainqueur du Tour de France, et Nicolas Lopez, double médaillé Olympique à Pékin, ont brandi la Torche de Paris 2024 depuis l’observatoire du Pic du Midi de Bigorre. La région, mondialement réputée pour le cyclisme, attire aussi bien les amateurs que les professionnels, tous désireux de rejoindre le planétarium le plus haut d’Europe. Comme en apesanteur entre terre et ciel, le soleil s’est levé sur un panorama unique : plus de 300 kilomètres de sommets pyrénéens à perte de vue. La Flamme s’est ensuite offert une descente en VTT depuis le sommet du Pic du Jer avant de traverser les rues chargées d’histoire de Lourdes, connue pour son Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes et pour ses millions de pèlerins venant visiter chaque année la grotte de Massabielle. Elle a ensuite profité d’une pause fraîcheur au lac de l’Arrêt-Darré. Sa déambulation dans le Cirque de Gavarnie marquait un autre temps fort de la journée : ce colosse de la nature, entouré de seize sommets de plus de 3 000 mètres et abritant la plus haute cascade d’Europe, est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

117 Porteurs de la Flamme pour illuminer les Hautes-Pyrénées

Certains Porteurs de la Flamme de la journée ont brillé par leurs exploits sportifs. Roxana Rocky Islas-Garcia Papin, qui a lancé le Relais à Bagnères-de-Bigorre, détient le record du monde dans deux disciplines sportives différentes : le cyclisme et l’aviron... Quelques minutes plus tard, c’est l’ancienne athlète Olympique, Sandra Forgues, qui lui a succédé. Connue à l’époque sous le nom de Wilfrid Forgues, elle a obtenu en 1996 la médaille d’or aux Jeux d’Atlanta en canoë slalom biplace aux côtés de Franck Adisson. En fin de journée, Isabelle Yacoubou, l’ancienne joueuse de basketball sélectionnée 147 fois en équipe de France, a allumé le Chaudron à Tarbes.
D’autres personnalités très investies dans le milieu sportif local ont également pu saluer la foule. David Adam n’était pas encore né lorsque la Flamme a illuminé sa ville, Peyragudes, à l’occasion des Jeux d’hiver de Grenoble en 1968. Pompier volontaire depuis 16 ans, David exerce également en tant que moniteur de ski et transmet aux jeunes le goût du sport et les valeurs de respect. Dorian Blanquier est lui passionné de vélo depuis son enfance et pratique le cyclisme en compétition.

Tarbes, ville du relais collectif d’escalade

La Flamme a terminé son parcours du jour à à Tarbes, l’occasion de valoriser les joyaux de la ville, comme la cathédrale romane Notre-Dame-de-la-Sède ou le parc Bel-Air. A quelques pas de là, c’est dans l’une des plus grandes structures artificielles d’escalade d’Europe que s’est tenu le relais collectif d’escalade organisé par la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade (FFME), l’Usine Escalade. À tout juste 16 ans, Lila Samani était la capitaine de ce relais collectif. Cette jeune athlète tarbaise, membre de l’équipe de France jeune, participe au circuit européen dans sa catégorie d’âge. Maena Issartel, ayant participé aux Championnats de France difficultés en 2019 et 2023, Hervé Bullot, bénévole au sein de la FFME depuis vingt ans Clément Ozun, ouvreur et grimpeur au niveau national, et Antoine Lacombe, moniteur d’escalade ont œuvré collectivement aux côtés de Lila à la réussite de ce relais.
A la suite des pluies importantes dans le département des Hautes-Pyrénées, la séquence d’allumage du Chaudron initialement prévue à 19h20 sur le Parking des Forges de Tarbes a également été réalisée en intérieur au sein de l’Usine Escalade située à proximité. Si les conditions météorologiques n’étaient malheureusement pas réunies ce jour pour réaliser l’allumage du Chaudron dans les conditions habituelles, les Tarbais étaient tout de même au rendez-vous pour suivre le parcours du Relais de la Flamme dans la ville !
Demain, le J-100 des Jeux Paralympiques sera également célébré sur les routes du Relais de la Flamme, dans les Pyrénées-Atlantiques. Elle débutera son parcours à Biarritz, se dirigera ensuite vers Anglet, Saint-Jean-de-Luz, Bayonne, Hasparren, Orthez, Arette pour finir à Pau.

© Paris 2024